Loading...
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
fr

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Après l'incendie qui a ravagé lundi soir la cathédrale Notre-Dame de Paris, Emmanuel Macron a annoncé le lancement d'une souscription publique pour la rebâtir. Le président a reporté son allocution prévue à 20H00 en réponse aux Gilets jaunes.

Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un incendie a très gravement endommagé lundi soir l'emblématique cathédrale de Notre-Dame de Paris, créant un choc en France et bien au-delà des frontières de l'hexagone. Le monument faisait l'objet de travaux de rénovation, auxquels l'incendie est "potentiellement lié", selon les premières informations en provenance des pompiers. Le parquet de Paris a ouvert lundi soir une enquête pour "destruction involontaire par incendie".

En raison de cet incendie, Emmanuel Macron a annoncé à 19h40 le report de son allocution présidentielle prévue à 20H00 pour annoncer des mesures en réponse à la crise des gilets jaunes, à l'issue du grand débat national. Il a exprimé dans un "tweet" sa tristesse et son émotion, qui est celle "de toute la nation", et s'est rendu sur place avec une partie du gouvernement.

"Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Emotion de toute une nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous", a ainsi tweeté le chef de l'Etat.

L'exécutif mobilisé sur les lieux de l'incendie

Le président de la République est arrivé vers 20h35 sur les lieux de l'incendie avec le Premier ministre Edouard Philippe, rejoignant la maire de Paris Anne Hidalgo. Ils ont été rejoints par de nombreux ministres, comme Bruno Le Maire, Laurent Nunez ou Florence Parly, ainsi que Richard Ferrand, le président de l'Assemblée Nationale.

Ils sont restés une vingtaine de minutes sur le parvis, après avoir écouté un responsable des pompiers de Paris leur faire un point de situation. Ils sont ensuite rentrés dans la préfecture de police, située juste en face.

Emmanuel Macron s'engage à faire rebâtir Notre-Dame

Vers 23h30 le président de la République a pris la parole pour une courte allocution, au cours de laquelle il s'est engagé à faire rebâtir la cathédrale, et a annoncé le lancement "dès demain" d'une souscription nationale.

"Cette histoire c'est la nôtre, alors elle brûle. Mais je veux avoir un mot d'espérance. Cette espérance, c'est la fierté que nous devons avoir, de tous ceux qui se sont battus pour que le pire n'advienne pas", a déclaré Emmanuel Macron.

"Cette cathédrale, il y a plus de 800 ans, nous avons su l'édifier et, à travers les siècles, la faire grandir et l'améliorer. Cette cathédrale, nous la rebâtirons tous ensemble", a-t-il ajouté, visiblement ému.

La flèche et la toiture effondrées, mais la structure et les deux tours sont sauvées

Le feu a pris dans les combles de la cathédrale, monument historique le plus touristique d'Europe, avec environ 13 millions de visiteurs chaque année, ont indiqué les pompiers. Selon le porte-parole de Notre-Dame, l'incendie se serait déclaré aux alentours de 18H50 (heure de Paris).

Peu avant 20H00, la flèche de la cathédrale, haute de 93 m, s'est effondrée, ainsi que la cloche centrale. La charpente et la toiture du bâtiment sont elles aussi partie en fumée, malgré l'acharnement de centaines de pompiers pour éteindre l'incendie. Les immeubles et les quais voisins ont été évacués pour des raisons de sécurité.

En fin de soirée cependant, on apprenait que la façade et les deux tours de la cathédrale (rendues célèbres dans le monde entier par le roman de Victor Hugo "Notre-Dame de Paris") allaient tenir bon. Selon les pompiers, la structure de Notre-Dame "est sauvée et préservée dans sa globalité ", alors qu'à un moment, on a craint un effondrement d'une des tours.

La maire de Paris Anne Hidalgo a déploré un "terrible incendie" dans un tweet, avant de se rendre sur place. "Un terrible incendie est en cours à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Les @PompiersParis sont en train de tenter de maîtriser les flammes. Nous sommes mobilisés sur place en lien étroit avec le @dioceseParis. J'invite chacune et chacun à respecter le périmètre de sécurité", a écrit la maire de Paris

Au-delà des frontières, les réactions étaient très nombreuses lundi soir. Le président américain Donald Trump a tweeté qu'il était "si horrible de voir brûler" Notre Dame, suggérant d'envoyer des avions de type Canadair pour éteindre le feu.

Son prédécesseur Barack Obama, a lui aussi posté un message sur Twitter. "Notre-Dame est l'un des grands trésors du monde" a écrit l'ancien président américain. "Nous pensons au peuple de France dans votre chagrin" a-t-il ajouté, postant une photographie le montrant lui, son épouse et ses deux filles dans la cathédrale.

©2019,

Commentaire(s)

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à réagir !