Loading...
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
fr

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - La relation entre le marché du travail et d'autres marchés de ressources de base et l'inflation est "en panne", ce qui présente des risques pour la Réserve fédérale si elle ne parvient pas à faire remonter l'inflation vers son objectif, a déclaré jeudi une responsable de la Fed.

La gouverneure Lael Brainard a précisé que le comportement de l'inflation, avec un taux de chômage à son plus bas niveau en 50 ans, était "déroutant" et posait un problème dans le cas où les ménages et les entreprises perdraient espoir que la Fed atteigne son objectif de 2%.

"La tendance de l'inflation (...) semble être quelque peu inférieure à l'objectif de 2% de la Réserve fédérale", a-t-elle dit. "Cela crée le risque que les ménages et les entreprises s'attendent à ce que l'inflation se maintienne de manière persistante en-dessous de l'objectif de la Réserve fédérale et pourrait modifier leur comportement d'une manière qui renforce cette anticipation", une spirale difficile à rompre.

La Fed est engagée dans une revue en profondeur de ses stratégies visant à atteindre l'objectif d'inflation et à remédier à l'affaiblissement de la relation entre un faible taux de chômage et la hausse des prix. Selon la théorie économique classique, un chômage en deçà d'un certain niveau, en augmentant les revenus et les salaires, entraîne une hausse de l'inflation.

Parmi les solutions envisageables, Lael Brainard suggère de permettre à toute hausse des prix à l'avenir, liée à une soudaine augmentation du coût des produits importés par exemple, de se prolonger sans provoquer de réaction de la Fed.

Cette "reflation opportuniste", a-t-elle poursuivi, "pourrait donner une indication selon laquelle un petit dépassement de l'inflation est compatible avec notre objectif".


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Commentaire(s)

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à réagir !