Loading...
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
fr

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Un soutien de l'ex-ministre socialiste Ségolène Royal à la liste du camp d'Emmanuel Macron La République en Marche (LaRem) en vue des élections européennes serait "une excellente nouvelle", a déclaré jeudi soir le patron du parti présidentiel, Stanislas Guerini.

Pascal Canfin, numéro deux de la liste LaRem, se félicite sur Twitter du "soutien annoncé à la liste de Renaissance de Ségolène Royal pour une écologie utile".

L'intéressée n'a pour l'instant pas exprimé directement ce soutien, que le parti présidentiel considère avec bienveillance.

"Je le souhaite et je pense que ça serait une excellente nouvelle parce que cela montrerait que nous faisons le rassemblement dans cette campagne de ceux qui croient à l'Europe, qui croient au projet de la transition écologique que nous portons", a déclaré sur BFM TV le délégué général de LaRem, Stanislas Guerini.

"Elle aura l'occasion de s'exprimer", a-t-il ajouté.

La candidate malheureuse à la présidentielle de 2007 avait renoncé en janvier à se présenter aux élections européennes du 26 mai après avoir un temps caressé l'espoir de fédérer la gauche au-delà du seul Parti socialiste.

En mai dernier, elle avait adressé un satisfecit à la tribune d'Emmanuel Macron "pour une renaissance européenne," estimant que la voix du chef de l'Etat était "la seule aujourd'hui en Europe à reprendre le flambeau du leadership européen".

"Au regard de ses dernières déclarations, son soutien au président ne m'étonne pas", glisse une source anonyme au Parti socialiste ayant oeuvré à ses côtés par le passé.

"Elle veut un ministère. Cependant Emmanuel Macron la connaît : c'est une femme politique exceptionnelle, elle a une vision, mais elle est ingérable et il très difficile de travailler avec elle en équipe", ajoute cette source.

L'annonce du soutien de Ségolène Royal s'ajoute à celui d'une autre ancienne ministre socialiste, Elisabeth Guigou, qui a salué, dans une tribune publiée mardi sur le site de l'Opinion, la "vision ambitieuse" et les "propositions concrètes destinées à sortir l'Union de son marasme" du chef de l'Etat.

A dix jours du scrutin, la liste "Renaissance" de la République en marche (LaRem) est donnée au coude-à-coude dans les sondages avec la liste du RN (ex-Front national) avec un peu plus de 20% des intentions de vote en moyenne.

La liste Place-Publique-PS est elle annoncée autour de 5%, la limite pour envoyer des députés à Strasbourg. Cette fin de semaine, le duo a reçu le soutien de l'ancienne ministre Christiane Taubira et de l'ex-Premier ministre Bernard Cazeneuve, figures respectées des socialistes.

(Elizabeth Pineau et Marine Pennetier, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)


Commentaire(s)

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à réagir !