Loading...
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
  • Twitter
  • Facebook
  • Google
fr

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)
Crédit photo © Reuters / Mike Blake

(Boursier.com) — Après des mois de menaces, Donald Trump a signé mercredi soir le décret dit "anti-Huawei", interdisant aux sociétés américaines d'acheter et de vendre des équipements télécoms de sociétés étrangères considérées comme dangereuses pour la sécurité nationale des Etats-Unis.

Le texte ne cite pas de noms d'entreprises, mais il vise essentiellement les groupes chinois Huawei et ZTE, leaders mondiaux dans les équipements de réseaux 5G, que Donald Trump entend bannir du marché américain, en les soupçonnant notamment d'espionnage.

Huawei a réagi en regrettant ces "restrictions déraisonnables (qui) empiéteront sur les droits de Huawei". Selon le groupe chinois, qui se présente comme "le leader sans rival de la 5G", ces mesures ne feront, en outre, que "cantonner les Etats-Unis à des alternatives inférieures et plus coûteuses" en matière de 5G, la cinquième génération de télécommunications mobiles.

A Wall Street, cette décision a pesé jeudi sur les actions du secteur des semi-conducteurs. L'indice SOX de Philadelphie, qui reflète le secteur, chutait de 1,57% en séance, à contre-courant du S&P 500, qui progressait 1% au même moment.

Parmi les sociétés américaines les plus affectées, qui fournissent des composants aux groupes chinois, figurent Qualcomm (-3,8%) et Xilinx (-5,6%), ainsi que Synaptics (-7%), Qorvo (-5,7%) et Skyworks Solutions (-5,5%).

Suite aux sanctions contre Huawei, le courtier Susquehanna Financial a réduit jeudi ses objectifs de cours sur Synaptics, Qorvo, Xilinx et Skyworks. "Lors de notre dernier voyage en Asie, nous avons appris que Huawei avait acquis à l'avance des stocks de composants clés à ses fournisseurs américains, notamment pour ses stations de base 5G, de façon à pouvoir tenir un an, voire deux ans", a notamment écrit Susquehanna dans une note à ses clients.

Christopher Rolland, l'analyste de Susquehanna, a estimé que Huawei a dépensé en 2018 "plus de 10 milliards de dollars pour acheter des composants américains". Les groupes les plus affectés par l'interdiction de vente seront Xilinx (puces pour infrastructures réseaux) ainsi que Skyworks, Qorvo et Synaptics (présents sur les puces pour smartphones). Qualcomm sera moins touché, seuls 15% des smartphones de Huawei intégrant ses puces. Susquehanna recommande à l'achat Qualcomm et Xilinx, et a une position neutre sur Skyworks, Qorvo et Synaptics.

Le marché mondial des semi-conducteurs a atteint des niveau records au 3è trimestre 2018, avant de reculer sur les deux trimestres suivants, selon l'association de l'industrie des semi-conducteurs (SIA). Les cabinets d'études IDC et IHS s'attendent à un recul des ventes de puces sur l'ensemble de 2019.

©2019,

Commentaire(s)

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à réagir !